Et oui, ce matin, nous constatons que les cabines de plage en location ont déjà leur support posé près d'elles...

IMG_20180913_104236_sur_le_depart

 

Les locations s'arrêtent au 15 septembre. Pour les propriétaires, c'est fluctuant....

Comme chaque année, la question se pose : quand la Mairie va-t-elle se décider à allonger la saison ?

Ne serait-il pas temps de prolonger la présence des cabines jusqu'au 30 septembre (qui, cette année, tombe un dimanche) ?

Et aussi de débuter au 1er mai ?

Que l'on ne vienne pas encore rappeler la lancinante angoisse (infondée) des "grandes marées", ou des marées d'équinoxe. Nous sommes en "grande marée" en ce moment, et c'est l'été indien. Et des "grandes marées", il y en a régulièrement, même en été. Comme des orages ou des tempêtes...

IMG_20180913_110434_ete_indien

Le chemin de planches et les cabines sont l'image de marque de Cayeux. Et sa seule curiosité. Même en hiver, des promeneurs demandent soit à l'Office de Tourisme, soit à des promeneurs comme nous, où on peut les voir ! Car les guides touristiques en parlent. (Mais, là, en hiver, c'est une autre affaire...).

Nous vivons en ce moment un très bel automne, un été indien.... et l'on se débarasse des touristes et des résidences secondaires.

Or il va falloir aussi poser à plat un problème : avec la suppression de la Taxe d'Habitation pour la résidence principale, le revenu fiscal de Cayeux va reposer quasiment totalement sur les épaules des 60% de résidences secondaires.

En effet : suppression de la Taxe d'Habitation pour les personnes en résidence principale à Cayeux, mais maintien pour les résidences secondaires.

Quant à la Taxe Foncière, elle n'est due que pour les propriétaires. Or, nombre de personnes habitant Cayeux en résidence principale, vivent en location. 

Et c'est donc à ces résidences secondaires qui louent ou achètent des cabines, font vivre le commerce, à ceux-là donc à qui, le 15 septembre, on dit bye bye...

Eulalie Steens