Le petit journal des épis de Cayeux sur mer, par Eulalie Steens

23 février 2021

Epis de Cayeux : Tarifs des cabines, suite.

 

Pour ceux qui ne l'auraient pas reçu, voici le courrier envoyé aux propriétaires de cabines.

A ce propos, je préciserai un détail par rapport à l'article précédent, car le panel des tarifs donné était un peu flou et "à la louche", comme on dit. 

Le tarif des cabines en 2019 (celui de 2020 ne peut pas servir de comparaison, à cause de la pandémie de Covid 19), s'échelonnait exactement de 117,38 Euros à 213,41 Euros.

Les prix varient selon les secteurs et la surface de la cabine (source : service administratif de la Mairie).

 

lettre_fev_2021_153382369_354093282308408_7771087050527953242_n

 

Eulalie Steens

Posté par Eulalie Steens à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 février 2021

Epis de Cayeux : Tarifs des cabines : un rendez-vous avez Monsieur le Maire.

 

Ces quelques derniers jours, dans un groupe Facebook, un fort émoi s'est élevé contre le nouveau tarif des cabines.

Ces nouveaux tarifs ont été votés lors du Conseil Municipal du 15 décembre 2020 (voir le compte-rendu de séance sur le site web officiel de la Mairie). 

Pour : 17 voix / Contre : 0 voix / Abstention : 1 voix.

Une pétition s'est mise en place sur le web (ou peut-être deux ? L'une n'étant pas signée par son auteur).

Suite à cela, j'ai envoyé un mail à notre Maire, Monsieur Jean-Paul Lecomte. Son retour a été quasi immédiat avec un rendez-vous ce vendredi matin, 19 février. 

 

En voici le compte-rendu.

Je lui ai demandé de m'exposer sa démarche pour mieux comprendre ce qui a motivé l'augmentation.

 

- En premier lieu, il faut savoir que le tarif de la concession de plage payé à l'Etat (à la DGFP Direction Générale des Finances Publiques) est annuellement de 30.000 Euros. (Un contrat de 12 ans a été signé).

- Avec la pandémie de Covid 19, et les deux confinements, la municipalité a encaissé 40.000 Euros en moins sur les locations des cabines (il y a eu un mois en moins de location).

- La commune a aussi vu ses recettes baisser avec moins de stationnement payant, moins de recettes venant du Casino et des campings. Les terrasses des restaurants ont été gratuites. 

- Le tout cumulé totalise une fourchette entre 300.000 et 400.000 Euros.

 

Quoiqu'il arrive, les dépenses continuent, quelques exemples :

- Le nombre de cabines a augmenté et ce nombre va aller à la hausse par l'installation de nouvelles cabines vers le Nord de la plage (492 cabines dont 160 communales).

- Les cabines ont besoin en hiver d'un entretien, ce qui implique des coûts de gestion. Des jeunes de l'ESAT sont venus en renfort et 2 saisonniers ont été engagés. Le montage et le démontage ont aussi un coût.

- Rien que la création de la pataugeoire a coûté 40.000 Euros.

- Les jeux pour enfants ont aussi occasionné des dépenses. Le bateau bleu en bois coûte 50.000 Euros.

- Les nouvelles poubelles en forme de cabine ont aussi un coût (en sachant que deux d'entre elles ont été volées).

- Il a fallu procéder à un réaménagment des sols selon les nouvelles lois en vigueur.

- Il faut savoir aussi que, concernant les WC publics, il est prévu d'en construire 4 sur le front de mer. Les 2 déjà existants seront "rhabillés" sur leur façade afin de devenir coquets, avec une fresque. En attendant, la pose de WC Algeco est un moindre mal mais leur location coûte 30.000 Euros.

 

- Pendant ce temps, les dotations d'Etat ont baissé en six ans de 520.000 Euros (chiffre global).

Bref, le tout est en déficit de 186.000 Euros (arrêté des comptes à la fin de l'exercice 2019). 

Compte tenu de ces paramètres et partant du principe qu'il n'y a pas eu d'augmentation du prix des cabines depuis de nombreuses années, il a été nécessaire de procéder à un réajustement à la hausse pour les locations et pour les emplacements des propriétaires.

En ce qui concerne les propriétaires, le prix de l'emplacement était fixé entre 135 Euros et 250 Euros. Les emplacements au centre étant les plus chers. Le Conseil Municipal a donc décidé d'appliquer le même tarif à tout le monde : 300 Euros.

 

----------

J'ai profité de notre conversation pour évoquer d'autres sujets :

- Suggérer que l'on puisse louer des cabines municipales par internet, avec la possibilité de le faire à la journée. Avec paiement en ligne par carte bancaire. De façon à rentabiliser au mieux ces locations. Tout le monde a constaté qu'il y a des cabines qui peuvent rester vides. Ce procédé permettrait de louer constamment l'ensemble du parc à 100 %.

- L'emplacement des jeux gonflables pour enfants en front de mer n'est pas souhaitable. Non pas qu'il faille supprimer des jeux pour les enfants. Mais quand on constate la hauteur (niveau 2ème étage des habitations) de ces structures en plastique bouchant la perspective sur la mer et le bruit constant des souffleries actionnées par des moteurs pour les maintenir en place, on ne peut qu'être défavorable. La nuisance visuelle et surtout sonore est importante; elle est continuelle tant pour les habitants des immeubles et des maisons que pour les personnes ayant des cabines à proximité. On comprend parfaitement la fronde des riverains.

- L'installation d'un golf miniature est très demandée.

- L'installation de jeux sportifs pour adultes destinés à de la gymnastique en plein air serait une idée à creuser.

 

Eulalie Steens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Eulalie Steens à 16:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 octobre 2020

Epis de Cayeux : Les problèmes de la "piste cyclable" Voie Verte (4) : impasse ! dimanche 18 octobre 2020

 

Nous avons gardé pour la fin, le meilleur de l'absurdité.

En réunion publique le jeudi 25 juin concernant les travaux de construction de la Voie Verte (à la salle de La Mollière), tout le monde avait été interloqué du sens unique entre Cayeux et Brighton... Le représentant du cabinet d'études avait écouté, en était conscient, mais il paraît que les services de l'Etat voulaient.... etc.... Ce à quoi j'avais rétorqué : "Si une loi est mauvaise, on la change".... Nous avons tous ri.... Rire, mais rien n'a pu être modifié.

Donc, alors que nous faisions nos photos, au Stop du carrefour, nous voyons passer cette voiture bleue.

 

PA100045_cop

PA100046_cop

Et, le temps que nous fassions nos photos, revoici la voiture bleue :

 

PA100049_cop

Se serait-elle perdue ?

Que nenni.

Pour aller vers le phare, on prend la route vers le phare (rue Commandant Masset). Normal.

D'autant que des panneaux indiquent Brighton, Le Hourdel, etc.... Re-Normal.

Elle est à double sens : tant mieux pour les riverains.

Mais avant d'arriver au phare et bien, on arrive là :

 

PA100058_cop

PA100061_cop

Que faire ?

Une vraie question existentielle et... existentialiste : repartir ! Et tant pis pour les riverains qui habitent un peu plus loin.....

Et donc, les voitures (surtout celles des non-riverains) se suivent et se succèdent sur la route, puisqu'aucun panneau n'indique que l'on s'engouffre dans une impasse. (Et oui, dans la multitude de panneaux, il en manque quand même un....).

Le seul panneau est celui d'un "sens interdit" avec un autre, plus petit : "400 m". Sauf que cela ne signifie pas que c'est un cul-de-sac. Juste qu'il faudra peut-être tourner quelque part....

Voici une voiture noire :

 

PA100059_cop

PA100060_cop

Et une voiture blanche :

PA100100_cop

PA100101_cop

PA100102_cop

PA100103_cop

Dommage, il n'y a pas de vaches pour regarder passer toutes ces voitures.....

Finalement, le résultat est que l'on a envie de se souvenir du sketch de Raymond Raymond Devos "Le Plaisir des Sens" que nous ne résistons pas à recopier ici :

Le Plaisir Des Sens

Mon vieux!... le problème de la circulation... ça ne s'arrange pas du tout! Du tout !...

J'étais dans ma voiture, j'arrive sur une place... Je prends le sens giratoire... Emporté par le mouvement, je fais un tour pour rien... Je me dis: "Ressaisissons-nous. Je vais prendre la première à droite." Je vais pour prendre la première à droite: Sens interdit. Je me dis: "C'était à prévoir... je vais prendre la deuxième." Je vais pour prendre la deuxième: Sens interdit. Je me dis: "il fallait s'y attendre! prenons la troisième." Sens interdit! Je me dis: "Là! Ils exagèrent!... Je vais prendre la quatrième." Sens interdit !

Je dis "Tiens." Je fais un tout pour vérifier. Quatre rues, quatre sens interdits! J'appelle l'agent.

Monsieur l'Agent! Il n'y a que quatre rues et elles sont toutes en sens interdit. Il me dit:" Je sais... c'est une erreur."
Je lui dit "Mais alors... pour sortir?..." Il me dit " Vous ne pouvez pas !", "Alors ? Qu'est-ce que je vais faire?", "Tournez avec les autres", "Ils tournent depuis combien de temps?", "Il y en a, ça fait plus d'un mois.", "Ils ne disent rien?", "Que voulez-vous qu'ils disent !... ils ont l'essence... Ils sont nourris... ils sont contents!",
"Mais... il n'y en a pas qui cherchent à s'évader?", "Si ! Mais ils sont tout de suite repris.", "Par qui?", "Par la police... qui fait sa ronde... mais dans l'autre sens.", "Ca peut durer longtemps!", "Jusqu'à ce qu'on supprime les sens.", "Si on supprime l'essence... il faudra remettre les bons.", "Il n'y a plus de 'bon sens'. Ils sont 'uniques' ou 'interdits'.
Donnez-moi neuf cents francs." "Pourquoi?", "C'est défendu de stationner !", "!", "Plus trois cents francs", "De quoi?", "De taxe de séjour!", "Ca commence bien !", Il me dit "Tachez que ça continue, sans ça, je vous aurai au tournant !"

Alors, j'ai tourné... j'ai tourné... A un moment comme je roulais à côté d'un laitier, je lui ai dit: "Dis-moi laitier... ton lait va tourner?...", "T'en fais pas!... je fais mon beurre...". Ah ben ! Je dis: "Celui-là ! Il a le moral !..."
Je lui dis: "Dis-moi? Qu'est-ce-que c'est que cette voiture noire là, qui ralentit tout?", "C'est le corbillard, il tourne depuis quinze jours !", "Et la voiture blanche là, qui vient de nous doubler ?", "Cà ? C'est l'ambulance !... Priorité !", "Il y a quelqu'un dedans ?", "Il y avait quelqu'un.", "Où il est maintenant ?", "Dans le corbillard !"

Je me suis arrêté... J'ai appelé l'agent... Je lui ai dit: "Monsieur l'Agent, je m'excuse... J'ai un malaise..."

"Si vous êtes malade, montez dans l'ambulance !..."

Raymond Devos
Source : Musixmatch

Paroliers : Raymond Devos / Laurent Guéneau

 

A Cayeux, pays merveilleux, nous avons quand même de la chance : nous pouvons mettre en scène le sketch de Devos et le vivre en vrai !!!!!

Eulalie Steens

Posté par Eulalie Steens à 13:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Epis de Cayeux : Les problèmes de la "piste cyclable" Voie Verte (3) : le carrefour ! Dimanche 18 octobre 2020

 

A la lisière de Cayeux même et de la route vers Brighton, vers la Voie Verte, tout le monde connaît le carrefour.

Un carrefour d'entrée de ville (ou de sortie) au nord de la commune. Un carrefour très fréquenté par les voitures. Quatre voies à double sens.

A la vue de nos photos prises sur le vif, il est vraiment urgent de redistribuer ce carrefour, avec des trottoirs de qualité pour les piétons et des passages-piétons de façon à traverser en toute sécurité.

Quant aux voitures, avec les Stop, il n'y a aucune visibilité et le lieu est accidentogène.

Maintenant que la "Voie Verte" est en place, le manque de visibilité a empiré. Les vélos débouchent vers le carrefour sans aucune visibilité (ils voient mal et sont mal vus).

De plus, il est indéniable que cette "entrée de ville" n'est pas accueillante, bien que les maisons y soient entretenues et pimpantes.

Il nous semble que dans une réunion publique avec un cabinet de conseil il y a deux (?) ans, ce sujet avait été évoqué.

La question est donc : quelle suite est-elle donnée au projet de réaménagement  de ce carrefour ? Un sens giratoire, un mini-rond-point ne serait-il pas nécessaire ? 

D'autant que, aux dernières nouvelles, les camions de galets ont le droit de parcourir la route le long de la Voie Verte.....

PA100045_cop

PA100046_cop

PA100047_cop

PA100048_cop

PA100049_cop

PA100050_cop

PA100051_cop

PA100052_cop

PA100053_cop

PA100054_cop

PA100107_cop

PA100108_cop

 

Eulalie Steens

Posté par Eulalie Steens à 12:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Epis de Cayeux : Les problèmes de la "piste cyclable" Voie Verte (2), photos dimanche 18 octobre 2020

 

Voici des photos en plan général qui illutrent les problèmes exposés dans l'article précédent, en trois points. 

PA100109_cop

PA100110_cop

PA100111_cop

PA100062_cop

PA100063_cop

PA100064_cop

PA100065_cop

PA100066_cop

PA100067_cop

PA100068_cop

PA100069_cop

PA100070_cop

PA100071_cop

PA100072_cop

PA100074_cop

PA100075_cop

PA100076_cop

PA100079_cop

PA100080_cop

PA100082_cop

PA100083_cop

PA100091_cop

PA100094_cop

PA100095_cop

PA100096_cop

PA100097_cop

PA100098_cop

PA100099_cop

Eulalie Steens

 

Posté par Eulalie Steens à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Epis de Cayeux : Les problèmes de la "piste cyclable" Voie Verte (1), dimanche 18 octobre 2020

 

Il y a huit jours, le samedi 10 octobre, nous sommes retournée marcher sur la Voie Verte du côté de Brighton.

Dans l'idée de revoir, constater, et d'en analyser l'usage.

A la réflexion (et à la réflexion d'autres personnes qui nous en ont fait part), on ne peut pas affirmer que la réussite soit à 100%.

Les photos seront visibles dans l'article suivant.

 

1. Cette "piste cyclable" n'en est pas une, rappelons-le : c'est une Voie Verte. Le panneau explicatif à l'entrée entretient la confusion, bien qu'un panneau de signalisation indique qu'il s'agit d'une voie faite, à la fois pour les vélos et à la fois pour les piétons.

Résultat : certains cyclistes (ceux qui possèdent des vélos de catégorie "sport" et autres VTT) y roulent comme des fous à une vitesse incroyable et nient toute propriété aux piétons. On retrouve le même problème que sur la Route Blanche, dont nombre de promeneurs se plaignent. Or, il y a des bas-côtés qui auraient pu être aménagés pour les piétons, on le voit très bien sur nos photos. Mais ce n'est pas le cas.

Les pochoirs au sol ne sont toujours que des pochoirs "cyclistes". Rien pour rappeler que les piétons ont droit aussi d'emprunter cette voie et que, tout piéton est prioritaire d'abord (selon le Code de la Route).

 

2. Il a été décidé de séparer physiquement la "Voie Verte" et la route pour voitures : un déploiement de barrières court tout le long. Le système choisi est celui dénommé "ganivelles".

Un système bien mal choisi. Esthétiquement, cela fait un véritable "mur" assez haut (1 mètre, ou un peu moins). La voie devient vite "étouffante" car on s'y sent sent enfermé, voire cloîtré et parqué. Les "ouvertures" sont rares.

Et si cela se veut "rustique", c'est plutôt raté.

Pire, que nous venons d'apprendre ce matin, par sms : une habitante de Brighton a retrouvé son chat mort.... Le pauvre animal a été écrasé par une voiture. A cause de la barrière en ganivelles, il s'est affolé à l'arrivée de la voiture, n'a pas pu trouver un espace pour se sauver à cause des ganivelles et il a été tué. Sa maîtresse est effondée.

On en conclut que tous les petits animaux sauvages, surtout la nuit, qui voudront traverser, subiront le même sort.

Disons-le tout net : cette barrière de ganivelles n'est qu'une décision bureaucratique, d'un bobo écolo qui dessine le paysage du fin fond de son bureau. Encore de la fausse écologie. De l'écologie politiquement correcte !

 

3. Certes, cette Voie Verte est propre. Mais, encore une fois, esthétiquement parlant, le nombre de panneaux officiels "Code de la Route" est hallucinant. Il y en a partout ! Une pollution visuelle effarante qui tue toute allure sauvage au lieu.

 

Eulalie Steens

Posté par Eulalie Steens à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2020

Epis de Cayeux : samedi 3 octobre 2020, signalisation !

 

Bon, soyons clairs, nous sommes en plein projet de "revitalisation centre-bourg"....

Mais il faudrait d'ores et déjà réfléchir sur ce que l'on désire pour l'avenir de Cayeux et surtout réfléchir à son esthétisme. Car c'est le bonheur de tout le monde que de partager du bien-être sans pollution visuelle.

Or donc, voici ce que l'on constate après des travaux récents.

Avenue Paul Doumer :

PA030080_copyright

Oui, c'est très bien d'encadrer deux places de voitures en "dépose-minute".

Oui, c'est très bien, parce que c'est devant une des deux pharmacies de la ville.

Non, ce n'est pas bien fait !

- Le pochoir indicatif est inutilement immense.

- La couleur du pochoir bleu et rouge est criarde.

- Le poteau devant est inutile : ce poteau nous tape à l'oeil en pleine perspective de l'avenue, il est gênant pour les piétons car il faut le contourner, il est placé devant une autre boutique ("Maison Cayeux") et gâche sa vitrine. 

Bref, alors que l'on essaie de réhabiliter et de conserver notre patrimoine, de mettre en valeur nos maisons, de cadrer par les directives des Architectes des Bâtiments de France... on fait de la signalisation routière digne d'une autoroute.... en pleine ville.

Non et non. Définitivement non, à cette pollution visuelle.

Du coup, nous envisageons de faire un reportage sur tous ces panneaux qui nous gâchent la vue......

Eulalie Steens

 

 

Posté par Eulalie Steens à 19:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2020

Epis de Cayeux : jeudi 24 septembre 2020, réunion publique "revitalisation centre-bourg"

Hier, mercredi 23 septembre, s'est déroulée la réunion concernant le projet de Revitalisation du Centre-Bourg.

J'y ai assisté (suis à droite, sur la photo). 

 

23_septembre_reunion

(photo Christine Hizaret)

Voici les notes de mon compte-rendu :

 

23_sept_1

 

23_sept_2

 

23_sept_3

 

Eulalie Steens

 

Posté par Eulalie Steens à 14:57 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

18 septembre 2020

Epis de Cayeux : vendredi 18 septembre 2020 : la "piste cyclabe" en travaux

 

Nous n'avons pas eu l'occasion de nous rendre sur les travaux de la future "piste cyclabe", travaux qui avaient commencé ce 15 juillet.

Nous avons eu le temps d'y aller ce vendredi 18 septembre. Les travaux sont en passe d'êtres finis. Nous sommes partie (à pied) dans le sens Cayeux vers Brighton...

Bilan :

- C'est très beau, c'est très propre. C'est agréable.

- Les trottoirs de couleur sable sont réussis. Parfois, il y a de petits pavés. Parfois un revêtemnt avec de petits cailloux incrustés.

- Pour les voitures, il y a un moment où la route devient en sens unique : il semble que les riverains n'apprécient pas, m'ont raconté certains. Il faudrait voir à l'usage. Ce pourrait être dangereux. 

- Pour les vélos, la piste est en double sens.

- En revanche, il est absolument évident, qu'il est nécessaire de préciser : ce n'est pas une "piste cyclable" mais c'est une voie verte. Comme la Route Blanche. Cette voie est à partager entre les cyclistes et les piétons. Et c'est là le problème. Il y a une confusion due à cette pancarte explicative 

P7180089_cop

Ce qui implique que les cyclistes roulent à toute vitesse : ils slaloment parmi les piétons sans vergogne, et les klaxonnent sans crupule. C'est exactement ce qu'il se passe sur la Route Blanche, où les piétons sont sommés de s'écarter dès que les vélos arrivent... A croire que les cyclistes ignorent l'usage du frein... et surtout ignorent le Code la Route qui est formel : les piétons sont pri-o-ri-tai-res !

Même phénomène ici, malgré cette autre pancarte explicite :

 

P7180091_cop

Au sol, pour l'instant, il n'y a que des pochoirs avec un "cycliste".... Certes, les travaux ne sont pas terminés mais il n'y a aucun pochoir avec un symbole de "piéton" à côté des autres. On espère vivement que ces pochoirs sont prévus. Et s'ils ne le sont pas, ils sont à créer d'urgence !!!!

Voici donc un ensemble de photos, avec quelques vues touristiques des blockhaus et du phare....

A ce propos, ne pourrait-on débroussailler les blockhaus ??? C'est un patrimoine historique à entretenir.

Et pour finir, un mot sur l'éclairage. Certes, c'est bien éclairé.... Mais ces lampadaires nombreux et gigantesques nous font plutôt penser à un tarmac d'aéroport. Pas très esthétique dans cette nature... Enfin, si les extra-terrestres débarquent, au moins ils verront clair....

Eulalie Steens

P7180087_cop

P7180088_cop

P7180089_cop

P7180090_cop

P7180091_cop

 

 

P7180092_cop

P7180093_cop

P7180094_cop

P7180095_cop

P7180096_cop

P7180097_cop

P7180098_cop

 

P7180099_cop

P7180100_cop

P7180101_cop

P7180102_cop

P7180103_cop

P7180104_cop

P7180105_cop

P7180106_cop

 

P7180107_cop

P7180108_cop

P7180109_cop

P7180110_cop

P7180111_cop

Eulalie Steens

 

 

 

 

Posté par Eulalie Steens à 16:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

30 juillet 2020

Epis de Cayeux : jeudi 30 juillet 2020, la fête

 

Le temps passe si vite que ce blog est un peu en plan....

Mais les cabines, bien qu'en retard à cause de l'épidémie de Covid 19, sont bien face à la mer.

Il y eut aussi de l'apport en galets récemment, ce qui en a fait râler certains mais il y avait urgence...

Et les travaux pour la piste cyclabe sont en route depuis le 15 juillet. Certes, en pleine saison, mais le confinement est aussi passé par là....

De mon côté, préparer deux événements à la hâte, pour cause d'épidémie de Covid 19 demande une certaine énergie... (Ils avaient été annulés par la Préfecture).

Donc rendez-vous le 8 et le 9 août !

Samedi soir, sur les planches.... et dans nos cabines.... pour le Dîner-Croisière.

Dimanche après-midi, sur les planches, face au Casino pour le Salon du Livre... (dans la Halle Marchande, en cas de pluie).

83586124_214328622927641_6091250467478700032_n

dine croisiere 2020ap

diner_defile_affichette_2020_SCAN

thumbnail

Eulalie Steens

Posté par Eulalie Steens à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,