Le "Courrier Picard" de ce jeudi (disponible aussi sur son site web) publie un article, signé A.S. :

"Faut-il déplacer la zone de baignade surveillée ?"

Lors de la réunion publique du mardi 17 juillet, j'avais soulevé le problème. (Des personnes en ont parlé de nouveau à la réunion du jeudi 26 juillet).

Il est évident que, compte tenu de la descente en pente douce au nord, il est aisé d'accéder à la mer à ce point. D'autant que l'étendue de sable à marée basse est beaucoup plus importante.

Un matin, à 10h30, je contemple la plage au nord : la foule des baigneurs est importante, surtout ceux qui désirent se baigner avec leur chien. Arrivée plus tard au poste de la SNSM, on voit les sauveteurs contempler la mer devant une zone de baignade surveillée vide. Ils ont les bras croisés et attendent...

Le quotidien reprend cette question qui pose de nombreux problèmes d'aménagements....

Eulalie Steens