Il se trouve que notre article d'hier sur le projet de parking dans l'enceinte des tennis a fait des vagues.

Pas plus tard que ce matin, un riverain a foncé à la Mairie pour en avoir le coeur net. Un riverain concerné, non parce qu'il habite l'impasse, mais parce que, comme d'autres, il habite une rue dont le jardin muré a pour voisinage les courts de tennis.

Pas possible de voir un élu, mais possible de lui parler au téléphone.

Il se trouve que votre bloggeuse préférée aurait "un métro de retard", dixit l'élu.

Cette affaire remonte à l'année dernière et est obsolète puisque les riverains de l'impasse s'y sont opposés.

Sauf que... Sauf que...

Il y a peu, un autre riverain, lui, a questionné sur place le chef de chantier.

Et la réponse fut claire : "Nous attendons les ordres pour abattre le mur. Il s'agit d'attendre les résultats d'un appel d'offres pour savoir ce que l'on fait."

Il ne s'agit donc pas du tout de la même information !

D'un côté une mairie qui affirme que le projet est abandonné. De l'autre, une société de travaux publics qui répond le contraire.

Wait and see.

Eulalie Steens