Le temps passe extrêmement vite.

C'est le mercredi 10 mai 2017, que nous avons eu la chance de pouvoir visiter une partie des Bas-Champs, sous la conduite de Monsieur Sébastien Grandsert, directeur de l'ASA (Association Syndicale Autorisée des Bas-Champs).

Nous le remercions infiniment pour sa patience, sa gentillesse et la compétence de ses explications.

Les photos ont donc deux mois mais elles sont tout à fait d'actualité.

Nous vous proposons un reportage photographique (en plusieurs épisodes), destiné à vous montrer ce qu'est la Digue de la Gaîté.

Cette fameuse Digue que l'Etat va nous obliger à conforter, puisque selon les simulations par ordinateur, elle est considérée comme faible et passible non pas d'une surverse en cas de tempête extrême, mais carrément d'une brèche. Rappelons que cette Digue a été créée en 1860 et qu'elle n'a jamais faibli depuis. Nous y reviendrons puisqu'elle a un lien avec le PPRN.

La Digue est un chemin de terre surélevé à travers champs. Quand on prend en voiture la départementale pour aller à la pointe du Hourdel, elle se situe sur la droite. Juste avant, on voit la ferme Caroline (désaffectée et presque en ruines). La Digue mène au Bois Houdan et delà, on peut rejoindre à pied le Cap Hornu par d'autres chemins.

Entrée de la Digue. Sur notre gauche se trouve le port du Hourdel.

007

La Digue passe par-dessus une course. A droite, les champs et la ferme Caroline.

002

A gauche l'écluse. C'est une écluse automatique en parfait état de marche.

004

006

Du haut de l'écluse, on voit le phare du Hourdel.

005

L'écluse, fermée.

003_10mai

009

Eulalie Steens